Trucs et astuces

Décoration de Noël sur vos fenêtres : facile à faire et facile à enlever !

Abricolage blanc de Meudon faire en famille et sans risque pour vous et vos enfants.

Evitez les bombes aérosol et les produits à base de solvant, utilisez un produit sans risque pour l’homme et pour l’environnement : le Blanc de Meudon.

Mélangez 1 dose de Blanc de Meudon (poudre blanche) pour ½ dose d’eau à la consistance de « lait ». Vous l’appliquerez sur vos fenêtres ou miroirs à l’aide d’un pinceau, d’une éponge, d’un pochoir ou pourquoi pas au doigt, selon votre inspiration. Transparente au début, l’application devient opaque en séchant.

Après les fêtes, vous l’enlèverez facilement  avec un chiffon humide ou du papier journal, ce qui nettoiera vos fenêtres en même temps.

Le Blanc de Meudon, aussi appelé Blanc d’Espagne ou « pierre blanche », est une ressource minérale issue de carrières naturelles de craie. Il trouve de nombreuses utilisations dans la maison : nettoyer l’inox, la faïencerie, le marbre, le plastique, les vitres, les miroirs, raviver l’éclat des métaux (argenterie, inox, cuivre, étain). Il est légèrement abrasif mais ne raie pas les vitres.

Se trouve facilement dans les drogueries (Di, Brico).

Blanc de Meudon

 


Comment dégraisser les grilles de barbecue?

dégraisser grille barbecueEnlever d’abord le plus gros des résidus avec du papier journal.

Dissoudre 3 cuillères à soupe de cristaux de soude (à ne pas confondre avec la soude caustique qui est très dangereuse) et 1 cuillère à café de savon liquide dans 1 litre d’eau très chaude.

Placer dehors sur l’herbe, ou dans le bac à douche, les grilles entre des feuilles de papier journal ou des chiffons et imbiber-les de la solution préparée.

Laisser agir toute une nuit.

Décrassage facile après 24h avec une vieille éponge, un chiffon humide ou du papier journal.


 

Recettes faciles, écologiques et pas chers

Avant de commencer, mettre une étiquette sur vos flacons, pour éviter les accidents ménagers !

atelier produits entretienLiquide vaisselle (à la main)

Dans un flacon de 500 ml (pour 1 litre doubler la dose de chaque ingrédient), ajouter dans l’ordre (important si vous ne voulez pas un geyser qui inonde toute votre cuisine) :

  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude (à ne pas confondre avec la soude caustique qui est très dangereuse).
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc. Ça va mousser, réaction normale. Agiter en faisant tourner le flacon.
  • Ajouter alors 100 ml de savon liquide neutre, ou à défaut 1 cuillère à café de cristaux de soude (à ne pas confondre avec la soude caustique qui est très dangereuse).
  • Remplir doucement le flacon d’eau.
  • Ajouter ½ jus de citron ou 15 gouttes d’huile essentielle de citron (facultatif).
  • Agiter doucement pour bien dissoudre l’ensemble.

Crème à récurer (pour les sols, lavabos, WC, carrelages, éviers)

Dans un flacon de 500 ml, ajouter :

  • 250gr de bicarbonate de soude
  • 125gr de sel fin
  • 100 ml de savon liquide écologique
  • Ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de citron, menthe ou pin (facultatif)
  • Ajouter de l’eau, mais pas trop, pour obtenir une pâte
  • Bien agiter avant chaque utilisation.

Le bicarbonate et le sel combinés avec le savon liquide détartrent et dégraissent sans rayer.

Nettoyant tout usage (tous les jours)

Verser 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude et 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc dans 1 litre d’eau chaude. Diluer la dose d’1 bouchon dans un seau.

Nettoyant tout usage désinfectant (poubelle, WC)

Ajouter à la préparation de base du nettoyant tout usage, 1 cuillère à soupe d’huile essentielle de tea tree ou de thym (antibactérien, antiseptique puissant). Diluer la dose d’1 bouchon dans un seau.

Nettoyant plus fort (fond de casserole, hotte)

Dissoudre 1 cuillère à café de cristaux de soude (à ne pas confondre avec la soude caustique qui est très dangereuse) dans 1 litre d’eau très chaude. Faire bouillir doucement. Laisser refroidir, puis frotter sans rayer.

Nettoyant four

Mélanger un peu de bicarbonate de soude avec de l’eau et faire un cataplasme avec un chiffon sur les parties du four à nettoyer. Laisser agir toute la nuit, puis enlever avec une éponge humide.
Si le four est très encrassé, faire de même en remplaçant le bicarbonate de soude par des
cristaux de soude dissous dans un peu d’eau chaude.

Dégraissant très puissant (grilles de barbecue)
– Dissoudre 3 cuillères à soupe de cristaux de soude (à ne pas confondre avec la soude caustique qui est très dangereuse) et 1 cuillère à café de savon liquide écologique dans 1 litre d’eau très chaude.
– Placer les entre des feuilles de papier journal ou des chiffons et imbiber-les de la solution
préparée.
– Laisser tremper une nuit. Décrassage facile après 24h avec une vieille éponge, un chiffon humide ou du papier journal.

Pour entretenir/déboucher les canalisations (lavabos, douches, baignoires, éviers)
Entretien chaque semaine
– Préparer 1 verre de bicarbonate de soude + 1 verre de sel fin de cuisine dans un bocal de 500ml.
– Agiter pour mélanger.
– Mettre 3 cuillères à soupe de ce mélange dans la tuyauterie.
– Faire suivre d’eau très chaude, si possible vinaigrée.

En cas de bouchon
– Utiliser d’abord une ventouse pour aspirer et décoller les crasses (ou dévisser le siphon pour enlever le plus gros, vider, rincer, revisser le siphon).
– Si le bouchon persiste, verser un mélange d’1 verre de bicarbonate de soude (ou 1 poignée de cristaux de soude, un peu plus efficace dans ce cas) + 1 verre de sel fin.
– Ajouter doucement 1 verre de vinaigre blanc froid, ça va mousser.
– Ventouser pour remuer le mélange.
– Attendre 30 min (très important pour laisser agir et dissoudre le bouchon)
– Verser de l’eau très chaude pour bien dissoudre le tout.
– Ventouser à nouveau.

Version imprimable: atelier PLT Recettes Produits entretien_nov 2015

Référence utiles


Savez-vous ce que deviennent les déchets d’emballages que vous placez dans vos sacs bleus et jaunes ?

Ne vous êtes-vous jamais posé de questions quant au tri de certains de vos emballages ?

Le jeudi 30 Juin 2011, rejoignez-nous lors de la soirée d’information présentée par Paul Falkenback, ayant pour thème: « La valorisation des déchets », pour faire le point sur un sujet qui nous concerne tous.

Le jeudi 30 Juin 2011 à 19h30 à la salle du  164 avenue Van der Meerschen.
Inscription souhaitée par mail.


Les plantes indigènes représentent la nature végétale qui s’inscrit tout naturellement dans notre écosystème. Les graines de ces plantes sont disséminées par le vent, les oiseaux ou les insectes. En prenant l’habitude de considérer comme « mauvaise herbe » toutes ces espèces de plantes très abondantes qui nous entourent, nous finissons par ne plus les voir ni admirer leurs fleurs, leurs feuilles, leurs architectures.

Prendre le temps, c’est aussi retrouver l’âme des enfants qui se laissent surprendre par les petites choses que nous ne voyons plus. Les fleurs de nos régions ont l’attractivité juste appropriée pour attirer parfois de loin des petits insectes. Malgré leur séduction, elles ne cherchent nullement notre attention. C’est à nous à aller vers elles, parfois avec une loupe, pour découvrir l’étonnante diversité de leurs beautés formelles.

Se retrouvant dans leur habitat naturel, ces plantes sont particulièrement vigoureuses et volontaires pour résister aux maladies et prédateurs en trouvant sur place les moyens de s’en prémunir. Nous sommes par moment agacés par leur présence. Pourtant, des fleurs comme la reine des prés ou le pissenlit produisent un nectar qui attire des insectes polinisateurs comme les abeilles, dont il faut redouter sérieusement la disparition.

Bien sur il est important d’être conscient du danger que représente aujourd’hui l’arrivée de plantes exotiques et invasives. Elles sont très décoratives mais en l’absence de prédateurs ou de parasites, elles s’adaptent très facilement et peuvent détruire fortement la biodiversité. C’est le cas par exemple dans notre quartier de la Berce du Caucase ou de la Renouée du Japon. Les plantes indigènes sont des plantes vivaces. Elles se développent d’elle-même d’année en année. Le travail des hommes doit simplement se limiter à ménager leur espace sans les replanter chaque année.

Si vous avez un jardin petit ou grand, prenez le temps de reconnaître et d’observer les plantes qui ont trouvé grâce à s’implanter chez vous. Certaines prendront sans doute trop de place. Ne vous en tracassez pas. Venez plutôt les échanger avec vos voisins, lors de notre bourse aux plantes indigènes ce samedi 18 juin 2011. Ce sera l’occasion de se rencontrer pour partager notre expérience du jardinage et se donner des conseils.

Vous aurez peut-être la chance de rencontrer des voisins qui veulent se débarrasser de ce qui peut parfaitement convenir chez vous.

Rendez-vous ce samedi 18 juin 2011 de 9 à 13h devant la vitrine de la Pharmacie DeWolf, avenue Ste Alix (à coté du n° 53).

Voici la liste des plantes indigènes de votre quartier :

Texte de Bruno Goffart


Et si nous « prenions le temps » de regarder avec attention l’espace public de notre quartier ?

Nous serions peut-être bien étonnés d’y découvrir une plante à la forme exceptionnelle, une autre insolite ou rare, une floraison magnifique ou de couleur particulière !

Nous vous proposons de partager ces découvertes et d’en dresser un catalogue.

Il sera publié pour que chacun puisse en profiter.

A partir de ce catalogue, nous pourrions dresser pour chaque saison une ballade découverte … ?

Voici comment faire :

À envoyer à l’adresse info@prenonsletemps.be

  • le nom de la plante (ou/et une photo)
  • date de la floraison
  • couleur de la floraison
  • rue et n° où elle se situe

Par exemple :

AMELANCHIER, (4m)
Floraison : mars
Couleur : blanche
Av. Van der Meerschen, 161

Mais peut être qu’il existe déjà un tel catalogue pour le quartier?

Alors, faites en nous part, que nous puissions nous compléter mutuellement.

A très bientôt

Texte de Danièle Van Crombrugghe

 

Une réponse à Trucs et astuces

  1. Vandervorst Anne dit :

    Super bonne idée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>